RIP Bernard GRENOUILLEAU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RIP Bernard GRENOUILLEAU

Message  windloic le Mer 13 Mai - 20:12

Je vous retransmets les informations de Dom (source forum de maine)

" TRISTE NOUVELLE :

Ce mercredi 13 mai, notre ami véliplanchiste Bernard GRENOUILLEAU est décédé à 67 ans par noyade au lac de Maine aux alentours de 16 h.

En arrivant au pk de l’Atlantique, après avoir déchargé seulement mon flotteur, deux enfants à vtt m’indiquent qu’il y a une planche avec sa voile d’échouée au bord du rivage coté Maine et qu’ils ne savent pas s’il y a quelqu’un sous la voile. Ils croient avoir aperçu une combinaison mais ne sont pas certains et n’osent pas aller voir car la rive est très pentue et boueuse à cet endroit.

Il pouvait s’agir d’une planche école en difficulté attendant que la sécu la ramène mais ça me semble peu probable étant donné qu’il n’y a pratiquement personne sur le lac à ce moment si ce n’est domini2 et Patrick.

Je prends mes jumelles dans ma remorque et essaie d’identifier la planche et de chercher une tête qui essaierait de faire un waterstart, tout en disant aux enfants d’y retourner en vélo pour être sûr.

Aux jumelles, je ne vois qu’un flotteur avec son gréement ballotté par les vagues du bord. Et par déduction des rares véhicules sur le parking, j’en déduis qu’il s’agit de Bernard.

Je n'attends pas le retour des enfants et démarre avec le Picasso et la remorque pour aller rapidement au pk des pêcheurs et de là je courre sur le chemin de halage pour me rendre sur le lieu.
Les enfants me rattrapent et on constate qu’il y a bien une planche à l’endroit et on distingue à peine un corps sous la voile avec le postérieur à la surface, la tête et le buste très immergés ainsi que les jambes.
Je requestionne les enfants qui m’indiquent que cela fait plus d’un quart d’heure que la planche est là.

J’arrête une joggueuse pour lui emprunter son téléphone et j’appelle aussitôt les pompiers en décrivant avec précision le lieu où je me trouve ainsi que la façon d’y accéder (rue Montesquieu, jardin familiaux, terrain de bicross, pk de l’Atlantique, etc…).
Pendant ce temps la joggeuse et deux autres personnes entreprennent de hisser le corps sur la rive et je viens ajouter mes forces à la chaîne qui s’est formée pour le remonter.

Je lui ôte son harnais et commence à le positionner pour extraire l’eau des poumons puis la joggeuse prend le relai pour lui faire un massage cardiaque.
Je sais déjà qu’étant donné le temps écoulé depuis que l’eau a pénétré dans les poumons, c’est sans espoir mais je reste silencieux.
Je repars à mon véhicule afin d’y prendre mon tél au cas où les pompiers auraient des difficultés pour trouver le lieu exact où il doivent se rendre et je reviens sur les lieux au pas de charge.

Les pompiers arrivent très rapidement et prennent le relai en tentant d’aspirer l’eau avec une pompe tout en pratiquant un massage cardiaque au défibrilateur. Enfin je ne sais plus trop l’ordre des choses car je suis sous le choc et regrette de ne pas avoir pu être là plus rapidement même cela n'aurait vraisemblablement pas changé le cours des choses.

Un autre joggeur qui repasse par là indique avoir déjà vu à l’aller la planche échouée au bord il y a environ 20 mn et n’avoir vu personne à coté. Cette durée vient malheureusement m’enlever tout espoir de réanimation même si les pompiers ont tout tenté.
Le médecin aurait confirmé d’après la quantité d’eau dans les poumons que le corps aurait été dans l’eau environ une demie heure.

Y a-t’il eu choc du mât sur la tête ou malaise. ?
On ne peut pas le déterminer pour l’instant.
Bernard était en 7,7 m2, ce qui apparaissait sur-toilé dans la période où cela s’est déroulé car domini2 était revenu changer sa 7.5 pour sa 6.5.
D'autre part il n'était peut-être pas encore familiarisé avec un matériel acquis tout récemment.

Bernard était parti sur l’eau juste avant domini2 et Patrick et il aurait tiré un ou deux bords mais sans remonter beaucoup au vent alors que les deux autres (seuls sur le lac à ce moment) avaient remonté au vent pour planer au milieu du lac.
Il ne pouvaient par voir la planche échouée de là où ils étaient.

Nous en saurons plus sur les causes de la mort de notre ami Bernard à la suite de l’autopsie.
Il faut souhaiter qu’il y ait eu un malaise et noyade ensuite et plutôt qu’il s’est trouvé bloqué sous sa voile sans pouvoir se dégager, ni respirer.

C’est le premier décès d’un sportif au lac de Maine car les noyades qui ont eu lieu étaient toujours suite à des imprudences lors de soirées trop arrosées ou de paris stupides.

Un grand merci à Loic qui, connaissant le domicile de Bernard, s’est chargé de prévenir l’épouse de Bernard ainsi que sa fille. Un tâche bien délicate dans de telles circonstances.
Un grand merci également à domini2 et d’autres qui se sont chargés du matériel et du véhicule de Bernard.
(En fait Loic était à MULTIFUN lorsque j'ai tél à Francky pour connaître le nom de famille de Bernard ainsi que le tél fixe pour joindre son épouse).

Nous vous tiendrons au courant de la date des obsèques ainsi que de la participation à une couronne et autres gestes.
Toutes nos pensées vont à son épouse et à sa famille pour les accompagner dans cette difficile épreuve.

Il s’est jamais facile d’écrire dans ce type de circonstance, ni d’en faire trop ni trop peu et j’espère l’avoir fait comme vous l’attendiez.

Dom "
avatar
windloic
Admin

Messages : 147
Date d'inscription : 21/12/2012
Age : 32
Localisation : angers

Voir le profil de l'utilisateur http://windsup49.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: RIP Bernard GRENOUILLEAU

Message  flo4972 le Mer 13 Mai - 21:38

les boules,ça calme,quel malheur
avatar
flo4972

Messages : 172
Date d'inscription : 17/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum